L'homme et l'environnement




NOUS VEILLONS

0 appréciations
Hors-ligne
Pour notre part, les associations et riverains sont mobilisés et ce depuis bien longtemps .Grâce à quelques personnes nous avons trouvé une oreille attentive à nos souffrances (quoiqu'on en dise). Les critères pour implantér de nouveaux CET ou autres doivent être impérativement et strictement respectés. Le sol, la nappe phréatique ,les cours d'eau, la faune, la flore, bref l'environnement et surtout la distance des premières habitations : entre 8 et 10 kilomêtres assurément. En Aquitaine, en gironde, je pense que le problême a été envisagé à bras le corps. Ne plus faire n'importe quoi, n'importe où, notre sécurité sociale s'en portera certainement mieux car on brade la santé de tous ceux qui habitent autour des décharges.

Dernière modification le 07-11-2008 à 14:20:26
marie

0 appréciations
Hors-ligne
ce qui me frappe, c'est que beaucoup de décharges soient situées sur des contextes hydrogéologiques inadaptés, sur des couches géologiques poreuses tel que les sables ( c'est le cas de notre CET, celui de Mt St Guilbert en belgique et certainement d'autres...
marie

0 appréciations
Hors-ligne
Hier soir le biogaz nous a assailli, mais on nous avait dit que cela serait comme ça tant que les raccordements ne seraient pas encore terminés et tout recouvert, mais je vais essayer de savoir ?... :c0:
marie

0 appréciations
Hors-ligne
Nous avons récemment alerté Mme le maire et son équipe pour que la société remédie à ces odeurs dans le meilleur délai : résultat une grande accalmie! et certainement de la compétence.
marie

0 appréciations
Hors-ligne
Comme nous veillons : à Cardolle on nous a dit que cela ne sentait plus. TANT MIEUX POUR EUX
marie

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres