L'homme et l'environnement




iLS ONT FAIT N'IMPORTE QUOI

0 appréciations
Hors-ligne
Le sous prefet ouvre le parapluie/

iL FAUT RAPPELER QUE ces Messieurs on fait travailler Edisit sur des arrêtés préfectoraux ILLEGAUX qui ne faisaient étât que de modifications alors qu'il eut fallu des arrêtés en bonne et dûe forme (5 arrêtés prefectoraux de 1993 à 2004 Annulation par le tribunal administratif de bordeaux)
L'administration a tout fait pour favoriser l'extension du
CET accordant 5 Arrêtés tous aussi illégaux les uns que lles autres du fait entre autre DU NON RESPECT DE LA PROCEDURE ADMINISTRATIVE PREALABLE réclamant l'élaboration d'ETUDES D'IMPACTS et le déroulement d'ENQUETES PUBLIQUES ni CONTOLE de COMMISSAIRE ENQUETEUR.

Dernière modification le 07-02-2009 à 21:05:40

Dernière modification le 09-02-2009 à 21:48:39
marie

0 appréciations
Hors-ligne
Le sous-prefet est plus rapide en ce moment pour diffamer à l'encontre de notre Maire et de la menacer de mise en examen. Il ne se rappelle pas avoir mis plus de deux ans pour exiger l'exécution de l'arrêté prefectoral du 26 octobre 2006. En février 2008 les Assos lui demandaient de faire appliquer par l'ancien maire cet Arrêté.

Voici le LAXISME et l'INCOMPETENCE des pouvoirs

Et maintenant qu'Edisit n'est plus là il fait le malin.
Des mises en examens il y en aura, j'en suis sûre
car nous ne pouvons pas admettre des comportements qui ont EMPOISONNES des dizaines et des dizaines d'habitants, qui les ont fait souffrir, qui les ont empêchés de vivre au quotidien et qui ont porté atteinte à l'environnement : sol, eau , air.


Dernière modification le 11-02-2009 à 15:14:16
marie

0 appréciations
Hors-ligne
JAMAIS les riverains n'ont été écouté durant toutes ces années et jusqu'à l'année 2008 où on leur a infligé ce fléau, ni l'ancien maire d'audenge, ni le service environnemental qui lorsqu'il nous voyait entrer dans la mairie pour nous plaindre nous appelé "LA TRIBU". Nous avons été méprisés, humiliés par tant d'indifférence et d'incompétence. Les coupables ne sont pas là où il est dit maintenant.

Je résume
: l'ancien Maire est bien au chaud dans sa gentille maison mais il a donné son aval a tout et signé des permis de construire à 200m de ce bourrié et j'ajoute sans aviser de l'existence de ce dépotoir et je maintiens.

Son service environnemental qui a été au-dessous de TOUT, inexistant, inutile : peut-être que pour eux le biogaz n'est pas nocif où ils ne savent pas ce que c'est.

Edisit pense qu'en foutant les voiles il vont s'en tirer comme ça (avec une exploitation du site calamiteuse et dangereuse pour l'environnement : Les différentes INSPECTIONS du site le prouvent et le disent, et révèlent des manquements, des non conformes, dès non satisfaisants autant sur l'exploitation qu'administratifS.


Et enfin les sous-prefet qui ont tout accepté et qui ont bâti ce tas de M... derrière chez nous avec des arrêtés prefectoraux illégaux ( jugement du Tribunal administratif : violations multiples du Code de l'environnement.


.


Dernière modification le 07-02-2009 à 22:18:01

Dernière modification le 07-02-2009 à 22:19:24
marie

0 appréciations
Hors-ligne
C'est certain Marie il ne faut pas laisser faire...
la musique c'est du bruit qui pense.

Victor Hugo

0 appréciations
Hors-ligne
L'installation n'étant plus autorisée à recevoir et traiter des déchets le 26 octobre 2006 un arrêté préfectoral de mise en demeure a été pris par le Prefet enjoignant à l'exploitant à déposer, sous 3 mois, un dossier de régularisation de l'ensemble de l'établissement.TOUT LE MONDE SAIT QUE CELA NESE FERA JAMAIS AVANT LA FERMETURE DU SITE

Hors Il semble que les services de l'ETAT se soit "assis" sur la décision du Tribunal administratif qui a annulé les 5 arrêtés prefectoraux. La conséquence immédiate est que la fin d'exploitation a eu lieu alors que la procédure administrative de régularisation n'était pas achevée, notamment le déroulement d'une enquête publique.


Je vous rappelle que le TRIBUNAL ADMINISTRATIF a sanctionné les VIOLATIONS commises de l'article 20 du decret du 21 septembre 1977 relatif aux installations classées pour la protection de l'environnement au motif que :
" le prefet ne pouvait se borner à prescrire des des mesures ccomplémentaires mais devait conformément à l'article 20 de ce decret, instruire les modifications
envisagées comme des autorisations nouvelles comportant notamment une étude d'impact etet une enquête publique

Donc nous remarquons tous et les associations également que le Prefetn'a jamais tenu compte de ce jugement puisqu'il a persisté à ne rien imposer à la commune d'Audenge concernant la finalisation du dossier de régularisation et de ce fait n'a jamais mis en oeuvre les dispositions du decret précité.

D'autre part, le Prefet a cautionné l'exploitation de l'ALVEOLE D'AMIANTEdédiée à l'amiante-ciment jusqu'au 31 décembre 2008 et je dirai que la DRIRE ne s'y est pas opposé.

Une autre manipulation tout aussi SCANDALEUSEqu'ILLEGALE d'une modification du bornage qui a extrait cette alvéole du périmètre de la décharge.

Avec cette nouvelle manipulation on atteint les limites du supportable en matière de VIOLATIONde la loi.

Au bout de 33 ans d'illégalité répétées il faut mettre un terme définitif et avec fermeté
EN FEVRIER 2008 :
Il s'avère qu'un enfouissement de DIB et d'autres déchets non IDENTIFIES continue de
manière plus ou moins clandestine ce qui expliquerait les odeurs persistantes provenant d'une alvéole dédiée aux déchets ménagers et assimilés qui serait toujours en activité.

DONC L'ARRETE PREFECTORAL DE MISE EN DEMEURE DU 26 OCTOBRE 2006 a été pris par le prefet pour palier aux différents arrêtés prefectoraux annulés (5), mais pendant DEUX ANS il n'a jamais exigé quoique ce soit à l'ancienne municipalité (l'ancien maire) pour faire executer cet arrête prefectoral.

Cet ARRETE PREFECTORAL A USE DU PAPIER mais il n'a servi à rien. N'est ce pas du LAXISME, de la COMPLAISANCE et bien plus encore ?



marie

0 appréciations
Hors-ligne

DE PLUS, malgré les demandes de Mme le maire et des associations pendant deux ans il n' y aura eu aucune CLIS afin de soumettre pour avis l'étude d'impact du dossier d'enquête publique.

Comment se fait-il qu'un arrêté prefectoral de Mise en Demeure arrive le 17 octobre 2008 sur le bureau de Mme le maire alors que le dernier date du 26 octobre 2006 (et qui n'a pas été appliqué) = un intervalle de deux ans moins 9 jours.

Le prefet a donc attendu tout ce temps pour réagir alors qu'il savait que les problèmes étaient là et qu'il aurait dû exiger le dossier de réhabilitation avant la fermeture mais la désignation d'un commissaire enquêteur conformément à l'article 5 du décret de 21 septembre 1977 devait faire PEUR
marie

0 appréciations
Hors-ligne

L'ETAT A FAIT N'IMPORTE QUOI DURANT CES ANNEES et maintenant il se venge par des propos diffamatoires pour mettre la pression sur la commune...
marie
LE JEUNE

SALUT MARIEDENGE

je pense que la préfecture essaye de se mettre a l'abri en menançant notre maire, leur comportement vis a vis de ce p**** de CET a t il été éxemplaire ? j pense que non..
mariedenge

Exemplaire certainement pas et dans beaucoup de domaine : LAXISME, MANQUEMENTS, LAISSEZ-FAIRE, AUCUNE CONTRAINTES, BIENVEILLANCE etc....
mariedenge

Ils ont fait prendre des risques inconsidérables aux riverains et aux habitants d'Audenge, l'avenir ne peut pas se résoudre à réhabiliter et payer en se taisant ou en fermant les yeux mais en ouvrant le porte-monnaie : TROP FACILE pour les réprésentants de l'ETAT qui pour ma part devrait s'engager financièrement S'ENGAGER PLEINEMENT et ne pas laisser payer les citoyens que nous sommes :c0:
mariedenge

Messieurs les sous-Prefet, vous avez failli dans le contrôle du site car pour vous les CLIS étaient OK , pas de problème, pas de pollution. Par cette attitude vous remettez en question la fiabilité des CLIS et vous avez berné les personnes et associations participantes.
Les 200 000 euros de travaux d'urgence, les 400 000 euros de travaux de mise en sécurité, vous auriez dû les exiger bien avant la fermeture du 31 décembre 07 à la Sté Edisit.
Votre laxisme et manquements liés à ceux de la Sté EDISIT et des élus en charge du suivi de l'exploitation ont laissé se pérenniser une activité délétaire pour les citoyens et l'environnement.

STE EDISIT
mariedenge

Maintenant que la justice a mis le nez dans cette affaire, beaucoup de personnes et pas des moindres ont du soucis à se faire. Ce sera long mais la justice ira jusqu'au bout.
mariedenge


Pourquoi l'ancien Maire, n'a t-il pas remis à une certaine époque la gestion du site entre les mains de la COBAN, puisque celle-ci avait pris la compétence en matière de déchets sur les communes du secteur ????
mariedenge

Maintenant que le Prefet a été changé à quand le départ du sous-Prefet?
mariedenge


Et voilà le sous -Prefet Ramon est remplacé par Pascal Gauci nouveau sous-prefet
Infaudenge

Et bien justement maintenant que l'on a changé le sous-préfet qui n'était vraiment pas pressé de réunir la CLIS (étonnant non?)ou Commission Locale d'Information et de Surveillance, il serait plus que temps de réunir la CLIS 2008.

Nous avons juste 1 année de retard...

L'idéal serait :

- divulguer rapidement les résultats de l'étude en cours
- CLIS dans la foulée

N'y aurait-il que les riverains et les amis de l'environnement qui nt envie de savoir la vérité sur le passé, l'état actuel du CET et ses nuisances?
mariedenge

Tout à fait, chacun à le droit de savoir. Je pense que le sous-Prefet va réunir une CLIS d'ici la fin de l'année. Il faut noter que les CLIS sont organisées par les sous-Prefet, depuis la CLIS de juillet 2007 sur l'activité de 2006 il n'y a plus jamais eu de CLIS. L'ancien sous-Prefet n'a pas jugé bon d'en faire malgré les demandes.
Actuellement, les travaux d'urgence sont en cours et les odeurs sont inexistantes.....

0 appréciations
Hors-ligne

Comme je l'ai dit plus haut les CLIS étaient (OK), l'ingénieur qui s'occupait du site n'avait rien à signaler de spécial et maintenant 100 000 tonnes "d'ordures" non déclarées aux Douanes....Edisit doit beaucoup d'argent à la commune, mais Edisit a aussi pollué l'environnement des audengeois avec le bon vouloir de certains et pas des moindres et l'avenir ne peut rester en l'étât....Ce n'est pas parce que cela va mieux au point de vue olfactif qu'il faut oublier le passé....
marie

0 appréciations
Hors-ligne

Imaginez qu'au 31 décembre 2007, comme l'exige la loi, nous ayons hérité d'un CET où il n'y aurait eu que l'entretien du site à s'occuper, (toujours selon la loi). Depuis 2005, les autorités (prefet et sous prefet successifs) savaient que ce site allait fermer fin 2007, mais ils n'ont rien anticipé, ni exigé, bien au contraire. Bien-sûr il y a eu des inspections de la DRIRE surtout en 2006 après plusieurs plaintes, mais suivies d'aucun effet, preuves à l'appui...Depuis 2 ans Mme le maire et le service environnement se débrouille d'un DOSSIER GRAVE qui concerne "l'environnement "des audengeois et des touristes, mais aussi les finances mal menées par la gestion passée de ce CET et la santé des audengeois et des risques sanitaires endurés.
marie
mariedenge

C'est parce que l'étât, représenté par le sous-Prefet R...l'ancien maire d'audenge n'ont pas su gérer, ni prévoir, ni voulu entreprendre, parce qu'ils ont cautionné la mauvaise gestion d'Edisit au-delà de la date de la fermeture du site qu'aujourd'hui ce CET nous emm...financièrement :col:

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres