L'homme et l'environnement




LA VALSE DES OISEAUX

0 appréciations
Hors-ligne
Des milliers d'oiseaux tournoyés au-dessus du jardin, au-dessus de nos têtes en faisant un vacarme perpétuel.
marie

0 appréciations
Hors-ligne
Sans compter leurs déjections, porteuses eventuelles de maladies....
la musique c'est du bruit qui pense.

Victor Hugo

0 appréciations
Hors-ligne
Les terrasses, les sieges et table de jardin étaient souvent souillés par ces déjections. parfois les cygognes ou (autres) perdaient leurs plumes.Bien-sûr, c'est avec des gants que je ramassaient ceci.Sans compter qu'il leur arrivait de laisser tomber des os pourris, des arrêtes de poissons q'ils ramenaient de la décharge.
marie

0 appréciations
Hors-ligne
samedi 8 août 2004

Vers midi heure du repas : faits divers
Un busard tournoyait au-dessus de nos têtes et parasol avec un papier( certainement sale) accroché à sa patte, puis il replongé vers le CET, puis il revenait toujouts avec son papier. Il parait que les autorités avaient demandé de couvrir avec un filet les ordures?
marie

0 appréciations
Hors-ligne
Les autorités et responsables de l'époque en ont promis des choses, ils n'ont su qu'encaisser de l'argent qui a servi à quoi?? on se le demande...
la musique c'est du bruit qui pense.

Victor Hugo

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres