L'homme et l'environnement




ARRET DEFINITIF

0 appréciations
Hors-ligne

Pourquoi le Prefet à l'annonce de la fermeture du site en 2005 (prévue pour le 31 décembre 07) n'a pas fait placé ce site dans un étât tel qu'il ne puisse porter atteinte aux intérêts mentionnés à l'Art L.511-1 du code de l'environnement et qu'il permette un usage futur du site déterminé conjointement avec le maire à la date du 31 décembre 2007 ?? Art L.512-17 du code de l'environement
marie

0 appréciations
Hors-ligne
ART L.511-1 du code de l'environnement

Loi n° 2001-44 du 17 janvier 2001

Sont soumis aux dispositions du présent titre les usines, ateliers, dépôts, chantiers et d'une manière générale les installations exploitées ou détenues par toute personne physique ou privée qui peuvent présenter des inconvénients, soit pour la commodité du voisinage, soit pour la santé, la sécurité, la salubrité publique, soit pour l'agriculture, soit pour la protection de la nature et de l'environnement, soit pour la conservation des monuments ainsi que des éléments du patrimoine archéologique.
marie
mariedenge

Suite à la défaillance de la Sté Edisit, c'est l'etât qui doit se sustituer à elle sachant aussi que l'étât n'a jamais exigé de garanties financières du site, sinon infime...
mariedenge


Les bruits de machine, les quelques nuisances olfactives que nous subissons encore, ne devraient pas avoir lieu aujourd'hui si les anciens responsables de ce site avaient oeuvré pour une fermeture en bonne et dûe forme au 31 décembre 2007, personne, ni Prefet, ni sous-prefet, ni Edisit, ni ancien maire n'a rien exigé, n'a rien respecté ni l'environnement, ni la sécurité, ni la santé des audengeois.

0 appréciations
Hors-ligne
Avec la fin des travaux d'urgence (qui auraient dûs intervenir avant fin décembre 2007), et la mise en sécurité du site ( qui auraient dûe intervenir avant la fin décembre 2007) voilà une grande étape franchie pour le soulagement de tous les audengeois et riverains.Nous ne pourrons pas dire merci à l'ancien Prefet I. Ni au sous-Prefet Ra... d'avoir fait leur devoir de notable et respecter l'environnement des citoyens.....
marie
mariedenge

Bonsoir,
Je retrouve une lettre sur la "décharge d'audenge" du 01 09 11 : C'est navrant, car c'est un ramassis de mensonges. Je ne détaillerai pas. , Ce qui me choque c'est que ces personnages se permettent d 'évaluer la Douleur passée ( mais qui est toujours au fond de nous) a l'anticipation de la perte des 800 000 Euros. La douleur n'a pas de prix, Messieurs, Mesdames elle ne se vend ni ne s'achète.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres